Clermont Ferrand by night et marché de Noël

Il y a peu, nous sommes allés au marché de Noël de Clermont Ferrand, nous en avons profité pour rester afin de voir la ville illuminée. Je peux vous dire que Princesse AAA a vraiment adoré!

A peine arrivés place de Jaude, en sortant du tramway, voilà ce qu’à vu Princesse AAA:

sapin_jour

Ensuite, direction le marché de Noël (bondé bien sûr, sinon ce n’est pas drôle). Moi qui espérais pouvoir y faire quelques achats, j’ai fait chou blanc! Il y avait plein de choses pourtant parmi les 70 chalets rouges: artisan russes, peluches, jouets, bouillottes sèches… mais aussi du pain d’épices, du foie gras, des huitres, du caviar, un stand de truffade (j’aurais bien mangé sur place d’ailleurs mais il était trop tôt et il y avait bien trop de monde)… Et des choses qui n’ont pas vraiment leur place sur un marché de Noël (enfin de mon point de vue hein) comme les casseroles et poêles… Mais soit, c’était vraiment bien. Voici quelques photos:

entrons

entrons

marron

qui veut des marrons chauds?

truffade

à moins que vous ne préféreriez une bonne truffade?

marche

Ensuite, nous avons donc fait un petit tour de Clermont by night… (enfin de la place de Jaude essentiellement).

illumination1 illumination2 jaude_nuit roue rue_des_gras_nuit sapin_nuit

Puis petit retour au marché de Noël:

marche_nuit marche_nuit2

Nous avons vraiment passé un très bon moment, malgré le monde et les gens pas toujours très sympathiques (je ne compte pas le nombre de personnes qui ont bousculés Princesse AAA ou qui m’ont donné un coup dans mon ventre proéminent…). Même si c’est un chouette marché de Noël, qui sent bon les marrons grillés et la barbe à papa, je n’y retourne pas cette année… Mais tous les ans il y est (place de la Victoire) et tous les ans c’est un régal pour les yeux!

Il finit le 30 décembre, il donc encore temps d’y aller, pour le régal des yeux ou des papilles… Pour en savoir plus, c’est par ici!

Vous aimez les marchés de Noël? racontez moi 😉

Toutes les photos ont été prises par Mon Cher et Tendre.

Emi’lit

 

Publicités

Fée Mains Couture

Aujourd’hui, je voudrez vous faire découvrir une super créatrice! En plus, elle est auvergnate! Si ça c’est pas la classe!

J’ai rencontré Véronique, la créatrice de Fée Mains Couture grâce au blog et à une passion que nous avons en commun: l’univers médiéval! J’aime beaucoup ce qu’elle fait… Et je voulais vous faire découvrir ses créations!

Véronique, la fée de Fée Mains Couture, parcours les fêtes médiévales de France et de Navarre avec son échoppe ambulante:

Elle fait aussi de la teinture végétale: les colporteurs de couleurs:

Et elle file aussi: le fileuse des rues:

Pour mieux la connaître, je lui ai demandé si elle voulait bien se plier à l’exercice de l’interview alors je lui laisse la parole:

1) Peux-tu te présenter pour que l’on sache un peu qui se cache derrière tes créations?

Je m’appelle Véronique, j’ai 36 ans.

Mariée, 2 enfants, passionnée par l’univers médiéval (historique et fantastique), en quête perpétuelle de nouveaux savoir-faire et le cerveau en ébullition voilà ce qui me caractérise

2) Comment définirais tu Fée Mains?

Ouh la la c’est compliqué !!!

J’ai crée Fée Mains il y a bientôt 4 ans à la fin de mon congé parental.

Au début mes créations partaient un peu dans tous les sens, je me cherchais.

Petit à petit j’ai compris qu’il fallait que je fasse coïncider création et Moyen Age.

Je dirais donc que Fée Mains c’est un mélange de savoir faire ancestral et de fantaisie.

c’est aussi une histoire de famille car pour que l’aventure perdure il est indispensable que mon mari et mes enfants suivent.

D’ailleurs nous espérons qu’un jour nous pourrons travailler ensemble !!

3) Comment en es-tu arrivée là? Quel a été ton parcours? Pourquoi une telle boutique?

J’ai voulu très tôt me mettre à mon compte. Un besoin impérieux d’indépendance (illusoire il faut bien le dire !!).

Après une expérience à la fac de droit, plusieurs emplois et la naissance de mon fils j’ai repris mes études et j’ai obtenu un BTS Assistante de Direction en alternance.

Déjà à l’époque mes professeurs disaient que j’étais une artiste…

Même si je ne me reconnais pas du tout dans ce terme, j’ai toujours montrais des aptitudes à la créations.

A la naissance de ma fille ma belle mère m’a donné sa machine à coudre et voilà j’étais lancée !!!

Ma première réalisation importante : mes robes de mariée (une pour la mairie et une pour l’église) réalisée avec l’aide de ma tante.

4) Où trouves tu l’inspiration pour tes créations?

Partout.

oui je sais c’est vaste !! En fait une image, un son, une odeur tout peut faire naitre en moi une idée !!

Je me nourris de ce qui m’entoure, je suis une éponge..

2videment les fêtes médiévales sont pour moi une une source importante d’inspiration. Sans oublier l’iconographie médiévale que je j’observe lors de mes nombreuses recherches !

5) Comment travailles-tu? Avec quelles matières?

J’aime beaucoup travailler la nuit. Le calme t la sérénité qui règnent me permettent de laisser voyager mon esprit.

Je travaille à l’instinct. J’utilise assez peu de patrons qui seraient susceptibles de brider mon imaginaire. Sauf pour les costumes bien sûr.

Le meilleur exemple de ce travail ce sont mes cols polaires. Je les dessine à main levée et les accessoirise ensuite en fonction de la forme née de ma main.

Quant aux matières, de plus en plus j’utilise des matières naturelles : du lin, du coton, du cuir, de la laine et des plantes tinctoriales.

Cela vient aussi de mes recherches sur les savoir faire médiévaux.

Pour autant je ne tourne pas le dos à d’autres matières entre autres la polaire que j’aime utiliser surtout l’hiver.

6) Peux-tu nous parler des Colporteurs de Couleurs?

L’idée des Colporteurs de Couleurs est née lors de la fête médiévale de Souvigny en 2011.

D’ailleurs ce fut aussi la première sortie de l’animation lors de l’édition 2012.

J’ai remarqué l’intérêt des gens pour la teinture végétale et j’ai donc eu envie de partager ce savoir faire dans le respect d’une certaines authenticité historique.

Soyons clair je ne prétends pas être 100% historique (du fait même que la structure et mobile) mais la technique utilisée est très proche de ce qui devait se faire.

C’est pour cela aussi que je me suis spécialisée dans le rouge et le jaune car au Moyen Age les teinturiers n’avaient pas le droit de faire toutes les couleurs.

C’est une animation que je propose aux organisateurs de fêtes médiévales et qui je l’espère se promènera (ainsi que sa cousine La Fileuse des rues) dans toute la France.

Nous expliquons aux visiteurs les plantes utilisées, le statut des teinturiers et les techniques tout en travaillant !

7) As-tu quelques choses à rajouter?

Je souhaite surtout te remercier pour cet interview. J’espère qu’elle aura permis à tes lecteurs de découvrir mon univers et qu’ils l’aimeront !!
Vous pouvez la trouver:
– sur son blog
– sur facebook
– sur sa merveilleuse boutique

Comme Véronique est très gentille, elle vous offre un cadeau de saison:

Je bave devant ses cols en polaire qui sont plus magnifiques les uns que les autres, alors autant vous dire que je suis ravie de vous en faire gagner un grâce à elle.

Mais comment on joue?

– répondre à ces questions en commentaire:
1) lors d’une teinture végétale, en combien de temps environ peut-on découvrir la couleur de la laine? (indice ici)
2) dans quelles couleurs de teinture végétale Véronique est-elle spécialisée. (la réponse est dans l’interview).
– les deux personnes qui ont mis le plus de commentaires sur le blog depuis sa création auront une chance en plus.

Vous pouvez aimer nos pages facebook (parce que ça fait toujours plaisir) mais ça n’apporte pas de chance supplémentaire. (ici et ici)

Le concours commence dès la publication et se termine le 24 octobre à 14h00. Le ou la gagnante sera tiré au sort dans l’après-midi du 24 et annoncé en édit de cet article.

Les commentaires seront modérés pour toute la durée du concours.

 

 

EDIT:

mon ami random a choisi le numéro 7.

 

C’est donc Mili qui gagne ce merveilleux col! J’attends ton adresse par mail 😉

Merci à toutes pour vos participations!

Emi’lit

Le pâté bourbonnais

Normalement, l’article auvergnat doit paraître le lundi… Sauf que j’ai fait mon pâté aux pommes de terre seulement hier soir, et comme je voulais vous mettre des photos, il aurait fallu que je le fasse hier soir… Et autant vous dire, qu’en ce moment, une fois Princesse AAA au lit, je ne tarde pas non plus à me coucher, du coup, vous n’avez mon article que ce matin!

Avant de vous donner la recette, je vais quand même vous parler un peu de ce délicieux pâté.
Ce pâté bourbonnais est aussi appelé pâté au pommes de terre ou pâté à la crème (je vous avez prévenu la gastronomie auvergnate n’est pas compatible avec un régime!). D’après le site de la Confrérie du Pâté au Pommes de Terre, cette tourte a été crée vers 1789. Les paysans ne mangeaient pas de viande le vendredi mais ne pouvais pas manger de poissons car les bourgeois ne les laissant pas pêcher dans leurs eaux, il a bien fallu faire quelques choses…

Bref, passons à la recette!

Pour un pâté de 8 parts:
– de la pâte feuilleté (ou brisée), il faut de quoi faire deux cercles.
– 1kg de pommes de terre environ
– 1 gros pot de crème fraîche épaisse
– sel et poivre
– 1 jaune d’oeuf

Préparation:
1) Préchauffer le four à 200°C.
2) Eplucher et laver le pommes de terre puis les couper en fines rondelles. Les assaisonner.

3) Garnir un moule à tarte avec un premier cercle de pâte.
4) Disposer les pommes des terre sur la pâte.

5) Recouvrir de pâte en soudant les bords avec un peu d’eau ou de lait. Faire une petite cheminée au centre (en faisant un petit trou avec un couteau).

6) Dorer avec le jaune d’oeuf. (J’ai zappé cette étape, ce qui explique que mon pâté soit un peu terne).
7) Enfourner durant 35 à 40 minutes. Il ne faut pas que la tourte brunisse trop. Vérifier la cuisson des pommes de terre avec un couteau.
8) Sortir la tourte du four. Découper délicatement le couvercle au niveau de la jointure entre les deux pâtes.

9) Etaler la crème sur les pommes de terre.

10) Remettre le couvercle et repasser quelques minutes au four.

11) Servir chaud, tiède ou froid.

Voilà, maintenant, c’est à vous de cuisiner! Surtout, si vous faites un pâté bourbonnais (ou si vous en avez déjà fait) dites moi ce que vous en pensez!

Bon appétit!

Emi’lit

L’Auvergne et vous…

Pour mon premier article sur l’Auvergne, j’hésitais sur ce dont j’allais vous parler… Vous présenter l’Auvergne? Vous parler du patois bourbonnais? Vous parler d’une « curiosité » de chez nous? Ne sachant pas quel sujet choisir, je me suis dit que j’allais vous posez une question simple sur la page facebook du blog : « Si je vous dis Auvergne, vous pensez à quoi? ». Je me suis dit que ça me donnerait une base pour mon article…
En vrac, on m’a parlé de montagne, de vert, d’eau, de volcans,de montagne verte, de bleu, « région superbe,les gens sont top et pour rien au monde j’en partirai 🙂 », de beauté, de vie culturelle, de fromages, « mes plus belles vacances…et mon 1er amoureux… « , mais aussi de « trou du Q du monde ».

Je pense que ,en gros, la plupart des gens qui ont répondu connaissent bien l’Auvergne ou n’ont pas d’a priori négatif ou encore qu’elles ont voulu me faire plaisir!

Commençons toutefois par l’aspect négatif qui a été soulevé: « c’est le trou du Q du monde »… J’avoue que je ne suis pas vraiment d’accord. Même s’il est vrai, que sans une voiture (ou une gare à proximité), on peut être un peu limité dans la découverte de la région. Néanmoins, je vous assure qu’il y a des choses à faire et à découvrir!

Il est vrai que quand on pense à l’Auvergne, on pense en général tout de suite aux volcans/montagnes/montagnes vertes… Le parc naturel des Volcans d’Auvergne c’est chez nous! La Chaîne des Puys, encore chez nous! On peut y voir le Puy de Dôme (sans doute le plus connu), mais aussi le Puy de Lemptegy, le Puy de la Vache… Bref, d’ancien volcan maintenant éteints. Bref, c’est un paysage vraiment magnifique qui vaut vraiment le détour. Mais voyez plutôt:

 

L’eau… ça on peut dire que niveau source nous sommes gâtés! Tout le monde connait Volvic, ou encore Saint Yorre, Vichy Célestin, Rozanna, Arvie… Bref, on ne compte plus les eaux minérale venant de l’Auvergne!
Sans oublier, les nombreux lacs tels que le lac pavin ou encore le lac Chambon (dont Cathy Maammaann nous a parlé ici).
Mais il y aussi beaucoup de stations thermales en Auvergne! De quoi soulager ses rhumatismes par exemple…

 
Le fromage… Je crois que nos bons fromages mériteraient largement un article rien qu’à eux. Bon je vous avouerais quand même que je ne suis pas une spécialiste des fromages hein, mais on en a tellement par ici… et en plus ils sont bons! Il y a déjà les plus connus, les 5 AOP, à savoir: le Saint Nectaire, le Cantal, le Bleu d’Auvergne, la Fourme d’Ambert et le Salers. Mais il y en a aussi tout un tas qui sont un peu moins connus mais tout aussi bons, comme par exemple le Chambérat! Quand on vient en Auvergne, il faut gouter ses fromages, ou les spécialités que l’on peut faire avec: aligot ou truffade par exemple.

 

La beauté… Je ne suis pas très objective parce que j’adore vraiment ma région. Donc, forcément pour moi, c’est la plus belle. Entre les volcans, les lacs, les prairies, les vieux villages… On peut dire que nous avons de la chance. D’ailleurs si vous me suivez depuis un moment, vous avez pu voir quelques uns de ces magnifiques paysages dans la catégorie « Visitons l’Auvergne ».

 
La vie culturelle… Je pense qu’il y en a pour tous les goûts. Que ce soit au niveau musical, grâce à des festivals variés (Europavox, le Arvernes Metal Fest, des chorales, festival de musique sacrée…), mais aussi le festival du Court Métrage de Clermont Ferrand, des fêtes médiévales (à Murol, Souvigny, ou Billom par exemple), etc. De plus, il y a tout un tas de musées très intéressants. Mais aussi des châteaux, comme celui de Murol (dont je vous ai déjà parlé), celui de Parentignat (que j’espère pouvoir vous faire découvrir bientôt) ou encore celui de Chouvigny. Ils sont tous différents les uns des autres et sont vraiment magnifiques eux aussi. Bref, vous l’aurez compris, il y a des choses à faire en Auvergne!

 

Je ne suis pas vraiment rentrée dans les détails, parce que d’abord l’article aurait été bien trop long et puis, je compte bien vous parler de tout ça petit à petit. Et aussi parce que  je voulais aussi vous montrer que l’Auvergne c’est certes des clichés (qui sont parfois vrais) mais aussi tout un tas d’autres petites choses! Et finalement, toutes ces petites choses, tout ce que vous avez évoqué résume très bien l’Auvergne. D’ailleurs, j’espère vous faire découvrir et apprécier ma région à travers cette rubrique, que ce soit en vous parlant de monuments (comme j’ai pu le faire un peu déjà), mais aussi de spécialités culinaires (qui, je vous préviens tout de suite, ne sont pas bonnes pour le régime), mais aussi de culture… enfin l’Auvergne quoi!

Avant de vous quitter, je vous conseille le merveilleux article de mon amie Maman Elfe sur notre région.

 

Emi’lit

 

Pradelles (43)

En partant en vacances, la première pause « dégourdissons nous les jambes » a été en Auvergne… Bon le Sud de l’Auvergne quand même hein… Bref, Pradelles fait partie des plus beaux villages de France, et honnêtement en visitant un peu on comprend vite pourquoi!!

Nous n’avons fait qu’un brève halte, aussi n’avons nous pas tout vu. Il y a notamment le musée du cheval de trait. Mais nous comptons bien y retourner une journée complète dès que nous pourrons.

Voici quelques photos de ce magnifique village:

Nous avons, bien entendu, fait un petit détour par l’église… Elle est relativement récente puisqu’elle a été construite entre le 26 juin 1900 et le 12 novembre 1902. L’ancienne église étant trop petite pour la population de l’époque, elle fût détruite pour que celle ci soit construite à sa place…

Cette église est très lumineuse et est dans un sens assez moderne. Elle est néanmoins très jolie est vaut vraiment le coup d’oeil.

Avant de vous abandonner, je ne résiste pas à vous montrer la magnifique vue que l’on a du haut du village:

 

Infos pratiques:
-il y a plusieurs bar/restaurant pour se restaurer sur place, ainsi qu’un épicerie et une boulangerie (d’ailleurs, nous nous sommes arrêtés là-bas vers 9heures et je peux vous dire que tout le village sentait bon le pain chaud)

(j’éditerai cet article lors de notre prochaine visite)

 

Emi’lit

 

 

Montpeyroux et église de Buron

Dimanche, Princesse AAA nous a demandé d’aller promener et de visiter un château et une église… (digne fille de sa maman^^)

Bref, le soleil étant toujours avec nous, nous avons décidé d’aller visiter Montpeyroux. C’est l’un des plus beaux villages de France (comme Usson, dont je vous ai parlé récemment).
Cet ancien village vigneron et dominé par un donjon datant du XIIIème siècle.

Celui ci se visite (exposition d’outils agraires et superbe panorama au sommets). Malheureusement nous n’avions pas de monnaie pour payer l’entrée et les chèques et cartes bancaires ne sont pas acceptées. Il faut donc prévoir de la monnaie.

Jusqu’en 1935, des carrières d’arkose on été exploitée. Au départ, elles servaient pour fabriquer les maisons et certains édifices comme l’abbatiale d’Issoire ou l’église Notre Dame du Port à Clermont Ferrand; mais à la fin elle servaient surtout à la fabrication de meule:

Mais partons plutôt à la découverte de ce magnifique village:

Nous avons bien sûr visité l’église. C’est une église romane édifiée à la fin du XIXème siècle.

Infos pratiques:
Tarif pour visite de la tour: 2,50€ pour les adultes.

– Il y a un restaurant, un bar crêperie, un salon de thé et un café oenologique.
– Il y a des chambres d’hôtes (20 au total).
– Montpeyroux se trouve à 19km de Clermont Ferrand et à 13km d’Issoire.
– Il y a des parkings à l’extérieur du village pour les touristes (l’un d’eux se trouve vers l’office de tourisme où l’on peut prendre une petite carte du village pour se retrouver dans les différentes ruelles).
– Il y a des toilettes publics propres.
– Prévoir chapeau et eau car il a tout de même un peu de marche à faire et le village est assez ensoleillé.
– Il y a une ferme pédagogique à la sortie du village: https://sites.google.com/site/fermepedagogiquelamoulerette/home
Pour en savoir plus, le site du village.

*****

En rentrant, nous avons fait un détour par Buron, où nous avons visité une jolie église, construite en 1722. Elle est toute petite et ressemble plus à une chapelle.

 

Nous avons passer une chouette après midi. Princesse AAA était aux anges.
J’espère que cette petite découverte vous aura plu…

 

Emi’lit

Parc animalier du Cézallier

Samedi, grâce au beau soleil qui nous avait généreusement gâté de sa présence, nous sommes allé au zoo du cézallier.

Nous y sommes arrivé vers midi, et grâce à des tables de pique-nique installée vers l’accueil, nous avons pu manger à l’ombre et entourée des cris d’animaux.

Après manger, nous avons commencé la visite:

Capybara

Princesse AAA est restée en admiration devant les singes, elle a particulièrement aimé celui ci:

et surtout celle ci:

D’ailleurs quand on lui demande ce qu’elle a vu au zoo, elle répond: « un papa lion, des singes, une maman lion, des singes, des ânes, des singes, des chauves souris, des singes… »

Quant à moi, je suis restée un bon moment à regarder cet animal et ses congénères:

Il y avait aussi un magnifique loup du Mackenzie blanc… je me suis régalée…

 

Nous avons passé une excellente après midi dans ce zoo. Il n’y avait pas trop de monde, la plupart des animaux étaient de sortie et on a pu bien les voir. Par contre, j’ai été assez irrité de l’attitude de certains visiteurs qui n’hésitaient pas à embêter les animaux, qui attiraient les porcs du Vietnam contre la clôture électrique pour les entendre couiner ou encore une grand mère qui a suggérer à son petit fils (assez horripilant) de « faire la bagarre » avec une chèvre naine… Mais la palme de la bêtise revient quand même à une jeune femme qui a essayé de nourrir un loup avec du pop corn et qui n’a pas compris pourquoi le loup est parti en courant quand il a reçu le pop corn sur la tête!

Sinon, outre les quelques animaux que je vous ai mis en photos, vous pourrez voir des émeus, des ânes, des zèbres, des bouquetins, des chauves souris, des sangliers, un tigre, un bison, des porcs épic…
Je conseille vraiment ce petit zoo à tout le monde…

Infos pratiques:
Contact:
le parc se trouve à Ardes sur Couze (63420)
téléphone: 04 73 71 82 86

Tarifs:
De 3 à 10 ans : 7,80 Euros
+ de 10 ans et adultes : 10,00 Euros

Pour en savoir plus:
http://www.zoo-cezallier.com/

Le zoo en  pratique:
– les toilettes se trouvent vers l’accueil et son très propres, par contre il n’y a pas d’endroit prévu pour changer les bébés, il faut s’installer dans l’herbe.
– il y a une aire de jeux avec toboggan, balançoire… par contre la plupart des jeux sont pour les plus de 5ans. Princesse AAA n’a pas pu jouer…
– le parking est grand mais pas ombragé.
– les chemins sont accessibles en poussette et une grande partie est ombragée:
– il y a régulièrement des bancs à l’ombre et des poubelles (même si les gens ne s’en servent pas toujours).
– à l’accueil, on peut acheter des souvenirs, des glaces et des boissons.
– les chiens sont interdits.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Si vous le connaissez n’hésitez pas non plus à me le dire!
J’espère que cette petite visite vous a plu…

 

Emi’lit