Nouveaux rythmes scolaires

Mardi soir dernier,  l’école où va Princesse AAA organisait une réunion pour présenter les nouveaux rythmes scolaires. 
Première surprise pour moi: nous sommes peu de parents à avoir fait le déplacement…
Deuxième surprise: la moitié des parents présents ne pensent qu’à eux…

Je dois dire qu’au départ j’étais très septique quant à ces nouveaux rythmes.  Maintenant que j’ai été à cette réunion ça me plaît bien. Il faut dire que la commune a bien fait les choses. Ils ont pensé aux enfants avant tout et on fait au mieux pour que tout le monde y trouve son compte.

Princesse AAA aura donc école le mercredi matin de 9h à 12h. Les autres matins elle prendra 8h45 (soit un quart d’heure plus tôt que maintenant) et finira sa matinée à 11h45. Ensuite l’après midi elle reprendra à 13h30 pour finir à 16h30. Alors à part le mercredi matin en plus pas de gros changements… Ce qui change c’est ce qu’elle va faire…
En effet, en moment,  les enfants ont classe jusqu’à 16h30
A partir de septembre, ceux qui le désirent pourront finir à 16h le lundi et le jeudi et à 15h30 me mardi et le vendredi. Les autres auront des activités.
Le lundi et le jeudi 30min de bibliothèque, de jeu ou d’aide au devoir pendant que certains élèves sont en « soutient » avec les instituteurs.
Le mardi et le vendredi,  c’est là où les choses deviennent intéressantes. La commune a mis en place des activités gratuites pour que tous les enfants puissent y participer. Ainsi l’an prochain, Princesse AAA fera 9 semaines de yoga/danse rythmique,  9 semaines de théâtre,  9 semaines d’art plastique et pour finir 9 semaines de sport.
Pour ces activités là ce n’est pas à la carte. A savoir qu’en début d’année nous devront dire si ou ou non elle fera ces activités ou non.  Ça ne plaît pas à certains parents qui voudraient adapter les activités  en fonction de keurs emplois du temps. Bref.
De mon côté je suis plutôt contente parce que grâce à ça Princesse AAA va pouvoir découvrir plein de choses qu’elle n’aurait pas découvert en temps normal. Si elle désire faire une activité dans un an ou deux elle pourra. Mais ça ne sera qu’une seule activité, pas plusieurs comme elle le fera l’année prochaine. Surtout que, soyons honnêtes, je n’aurai pas forcément l’idée de lui faire faire du yoga. Quant à elle,  elle ne risque pas de me demander des choses qu’elle ne connaît pas.

Nous avons vraiment la chance que notre commune fasse autant pour les enfants.  Ils se sont vraiment creusés la tête. Bien sûr, ils font aussi ça car ils ont des subventions. Mais ils auraient pu se contenter de laisser les enfants aux ATSEM ou je ne sais quoi. Là,  ils ont eu à coeur de faire découvrir des choses aux enfants et j’en suis très contente.

Et chez vous ça va se passer comment les nouveaux rythmes?

Emi’lit

Ma première fête des mères…

Bon d’accord c’était il y a deux jours! Bon d’accord ce n’est pas vraiment la première puisque Princesse AAA a 4ans! Mais c’est la première année où j’ai eu un vrai cadeau fait par ma puce!

Il faut dire que le seul cadeau de fête des mères que j’avais eu jusque là, c’était une paire de jolies boucles d’oreilles que Princesse AAA avait choisi avec son papa l’année dernière lors de la fête médiévale de Montferrand! Il faut savoir que je ne reçoit pas de cadeau de Mon  Cher et Tendre et que je n’en attend aucunement, pour la simple et bonne raison que je ne suis pas sa mère!!!

 

Bref, cette année étant la première année de maternelle de ma Princesse AAA, elle est revenu vendredi dernier avec « un secret ». La maitresse lui avait dit de le cacher jusqu’à dimanche « mais pas dans la voiture ou sous le lit! Mais dans le garage par exemple! ».
Le dimanche matin, elle s’est pointé à côté du lit, son cadeau dans les mains et m’a dit « bonne fête maman! ».

fete_mere_2013(2)

fete_mere_2013(4)

fete_mere_2013

Les larmes me sont montées aux yeux! Elles ont débordées quand elle m’a récité le petit poème qu’elle avait appris pour l’occasion!

fete_mere_2013(3)

 

Je trouve ça tellement mignon, tellement plein d’amour… ça fait du bien un ptit cadeau comme ça, non?

 

Et vous, qu’avez vous eu de beau?

 

Emi’lit

Je parle à mon bébé…

Fraise

Oui, je parle à mon bébé… et alors?

L’autre jour, Petite Fraise était en écharpe (qu’elle accepte à nouveau) et regardait tranquillement ce qu’il se passait autour d’elle. Jusque là, rien de bien différent de d’habitude. Je lui parlais, lui racontais qu’on allait chercher sa grande soeur, qu’il y avait le soleil et que le bruit qu’elle entendait c’était la cloche de l’église…  Encore une fois, exactement comme d’habitude!

Sauf que ce coup-ci, j’ai croisé des gens. Ils ne m’ont pas vu arrivé mais m’ont entendu parler. Le monsieur m’a dit bonjour mais cherchait visiblement quelque chose. Il m’a dit « je vous ai entendu parler, je cherchais une deuxième personne ». Je lui ai donc montré Petite Fraise. Il m’a dit « ah oui d’accord! » avec une tête qui en disait long…

Bien plus généralement, on me regarde bizarrement quand je parle à ma fille quand on se balade, quand on va chercher sa soeur à l’école, quand on fait les courses… (Déjà qu’on me regarde bizarrement juste quand je la porte en écharpe dans mon ptit village).

En quel honneur ne devrais-je pas parler à mon bébé? Elle est petite certes! Elle ne comprend pas un traitre mot de ce que je lui raconte, je m’en rend bien compte! Mais d’un autre côté, la voir se fendre la poire parce que je lui ai dit qu’elle est belle comme un coeur. La voir faire un grand sourire quand je lui dit qu’on va chercher Princesse AAA c’est tellement mignon!

En plus, j’ai tendance à parler toute seule… au moins là, quand je lui parle elle me regarde avec ses grands yeux, j’ai presque l’impression qu’elle m’écoute!

En plus, elle me parle bien elle aussi! si si je vous jure! Elle me parle! Bon je vous avoue que je comprends strictement rien à son charabia bébéesque, mais elle me regarde (quand elle ne regarde pas des amis imaginaires) en me faisant au choix: des bruits de gremlins ou des « aheu » « agou » « guuuuuu » « gué » « boué »… et j’en passe!

Plus sérieusement, comment est-elle censée se développer, apprendre à parler ou comprendre les choses que l’on lui dit si on ne lui parle jamais?
J’ai toujours parlé à Princesse AAA, et maintenant elle se venge en parlant tout le temps (même quand elle dort!). Je lui ai toujours expliqué ce que l’on faisait, où l’on allait, ce que l’on voyait… C’est maintenant une enfant très curieuse (elle l’aurait peut être été tout autant si je ne l’avais pas fait, mais on ne le saura jamais!), qui veut tout savoir et tout comprendre!

Alors, que plaise ou non, que ça me fasse passer pour une folle ou non, je continuerai de parler à mon bébé!

 

Il faut laisser pleurer les bébés… ou pas

Chacun fait ce qu’il veut avec ses enfants, on est bien d’accord! Mais chez moi, on ne laisse pas pleurer les bébés! Surtout quand ils sont tous petits comme Petite Fraise. J’accoure dès qu’elle pleure parce que j’estime qu’elle a besoin de moi. Même si, comme elle vient de le faire à l’instant, il s’agit uniquement de faire un câlin. Elle a besoin de contact et c’est normal,  non? Elle a quand même passé 9 mois bien au chaud dans mon ventre, elle ne peut pas se détacher de moi comme ça… Et puis en plus, depuis deux semaines et demi, ses dents l’embêtent…

Si je vous parle de ça aujourd’hui, ce n’est pas pour faire des polémiques à deux balles rassurez vous, mais plutôt parce que je n’arrive pas à comprendre certaines choses en fait…

Je vous explique, il y a un petit moment déjà, une ancienne copine de lycée a eu un bébé. Jusque là rien d’anormal et de choquant, on n’est bien d’accord. Ce qui m’a par contre beaucoup plus choqué c’est son statut facebook deux jours après l’accouchement alors qu’elle était toujours à la maternité: « J’ai trop mal dormi cette nuit, le bébé a beaucoup pleuré et il pleure toujours beaucoup. Mais je veux pas l’habituer à être dans les bras, alors je suis bien obligé de le laisser dans son berceau. » S’en suivait des commentaires qui lui donnaient raison, lui disant qu’il fallait pas céder aux caprices du petits… J’ai vraiment cru à une blague au début… Mais pas du tout en fait! Elle était sérieuse! Elle ne voulait pas donnait de manières à son enfant en le prenant dans ses bras alors qu’il n’avait que deux jours! Et honnêtement, des caprices à deux jours?? Je veux bien beaucoup de choses, mais là faut pas pousser mémé dans les orties…

Alors, je veux bien que chacun fasse ce qu’il faut hein, mais nom d’une pipe (j’aurais aussi pu dire saperlipopette, j’aime bien les mots/expressions comme ça, mais c’est une autre histoire), un enfant qui a passé 9 mois dans le ventre de sa mère à besoin de contact quand il sort!

Même nous adultes, nous avons besoin de contact, d’attention… alors pourquoi le refuser à un enfant, à son enfant?

Ici, c’est câlin à volonté pour mes deux filles et ce depuis leurs naissances. Je ne vois pas pourquoi je comblerais pas ce besoin (parce que oui, n’en déplaisent à certains, il s’agit bel et bien d’un besoin).

Alors, non je ne laisse pas mes filles pleurer mais pour autant Princesse AAA n’est pas capricieuse (pour Petite Fraise, seul l’avenir nous le dira). Elle ne se roule pas par terre, ne tape pas du pied quand elle n’est pas contente… Pour tout vous dire, le terrible two dont tout le monde parle, je ne l’ai même pas connu. Elle a bien eu la période du non, mais ça n’a pas été si horrible. Bien sûr, elle fait des crises comme tous les enfants (comme tout le monde devrais-je dire), mais accepte très bien que l’on dise non si on lui explique pourquoi. Elle accepte d’attendre. La seule chose c’est lui expliquer, là aussi, pourquoi elle doit attendre, et après tout c’est bien normal non?

Je sais que j’ai de la chance parce que mes filles ne sont pas des grosses pleureuses. Elles ne pleurent/pleuraient que très rarement. C’est peut-être pour ça que c’est plus facile pour moi. Mais quand même, ce sont des choses que je ne comprends pas. Comment peut-on laisser en bébé/enfant dans sa détresse? Il y a, je pense d’autres méthodes que de laisser pleurer…

Ici, après avoir fait les vérifications d’usage (faim/soif/bobo/couche sale) on fait un câlin, ou on joue avec des peluches ou le tapis d’éveil… Je la prend en écharpe, on va promener… Ce ne sont pas des méthodes miracles, je n’ai pas la science infuse. Mais je suis sûre d’une chose: un bébé qui pleure a besoin que l’on s’occupe de lui!

Emi’lit

La lecture et moi… et nous…

Aussi loin que je me souviennes, j’ai toujours aimé qu’on me lise des histoires (enfin quand je dis on, c’est ma maman hein) et ensuite j’ai aimé lire toute seule. Je me souviens que petite, j’avais une histoire préférée: des petits lutins qui aidaient les gens d’un village, mais la femme du tailleur qui était insupportable refusait leur aide. Ce livre, pour le moment, je ne l’ai pas retrouver, mais, je peux vous dire que maman me l’a lu et relu et qu’il en a souffert le pauvre. Il m’a d’ailleurs aidé à apprendre la lecture (ben oui quand on connait un livre par cœur c’est plus simple de lire et de reconnaitre les mots).
Bref, depuis que maman me lisait des histoires le soir avant de dormir (peut être même que je l’embêtais pour en avoir la journée, mais ça elle seule peut le dire, je n’ai pas tant de mémoire que ça, faut pas exagérer), il m’est passé plein de livre entre les mains (au derniers recensement, ils étaient 350 dans ma bibliothèque). J’ai toujours préféré lire à regarder la télé, j’ai toujours un livre à portée de main, j’en dissimule dans chaque pièce (c’est ainsi que les fleurs du mal sont dans un tiroir dans ma cuisine, pour quand je dois y rester quelques longues minutes seule en attendant que le repas cuise), j’en ai toujours un dans mon sac à main (que je n’ai le temps d’ouvrir que très rarement…), j’en ai des magnifiques que je feuillette souvent juste pour le plaisir des belles photos/illustrations…Vous l’aurez compris: j’adore les livres!

La lecture tenant donc une place importante pour moi, c’est tout naturellement que j’ai essayé assez tôt de faire que ma fille s’y intéresse. Quand je dis tôt, c’est vraiment tôt… En effet, j’ai commencé à lui lire des histoires chaque soir quand elle était encore dans mon ventre. Et depuis c’est un petit rituel, chaque soir Princesse AAA choisi une histoire que je lui lis. Je le fais avec vraiment beaucoup de plaisir, et même si parfois certaines histoires tournent un peu en boucle, ce n’est jamais une corvée. Parfois, souvent même, je lui en lis dans la journée aussi. Depuis qu’elle est toute petite, elle « réclame » souvent une histoire, parfois même deux ou trois… Je partage toujours ces moments avec elle avec un réel plaisir.
Souvent, quand elle me voit lire, elle va chercher un livre dans sa chambre et revient se mettre à côté de moi dans le canapé et elle « lit » comme moi. Elle fait ça depuis qu’elle sait marcher. La première fois ça m’a littéralement fait fondre (bon d’accord ça le fait encore). Ce qui est marrant, c’est qu’elle m’observe pour faire exactement comme moi. Et puis, elle se raconte des histoires (et là je vous le dis, ça vaut vraiment le détour parfois).
Alors oui, je me doute bien que si elle s’intéressait autant aux livres étant petite c’était juste pour faire comme maman (tout comme elle me piquait mes sacs à main ou le téléphone…) mais en grandissant, on voit bien que ça l’intéresse vraiment. Quand nous allons faire les courses, elle ne réclame pas de jouet non, elle demande un livre. Quand on lui lit une histoire, elle retient son souffle pour attendre la suite, elle est triste en même temps que les personnages parfois… elle vit réellement l’histoire!
Et puis, j’ai pu remarqué que ça l’éveille beaucoup, que ça stimule aussi sa mémoire, que ça lui apprend plein de chose et surtout que ça la fait rêver et que ça développe son imagination. Elle aime les histoires de princesses, elle aime aussi les histoires toutes simples avec des personnages qui ne sont pas connus… Tout ce qu’elle veut c’est des histoires, qu’on lui raconte, qu’on prenne une grosse voix quand un ours parle par exemple et une toute petite lorsque c’est une souris… Et après, elle reprend le livre et nous refait l’histoire à sa sauce!

J’espère que Petite Fraise aura le même amour des histoires. Elle entend chaque soir celle que je lis à sa grande soeur. Elle aura elle aussi tous un tas de livres…
La lecture, c’est un peu une affaire de famille finalement, et je suis heureuse d’avoir transmis ça à ma fille!

Et chez vous, on lit?

 

Emi’lit

Alors cette rentrée?

Comme je vous le disais ici, la première rentrée scolaire de ma Princesse AAA ne m’enchantais guère… Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, à part qu’il y aurait des larmes… Je vais vous raconter tout ça.

Le matin (après une nuit compliquée), je suis allée réveillée Princesse AAA pendant que Mon Cher et Tendre préparait le petit déjeuner. Quand, elle a été réveillé elle m’a dit « non je veux pas aller à l’école! je veux rester avec toi maman! ». Je me suis dit que la suite risquait d’être compliqué, mais finalement après avoir compris que son papa était là et qu’il l’accompagnerait à l’école avec moi, elle a sauté du lit et en avant! Nous avions tellement de choses à faire et à vérifier que je n’ai pas eu le temps de penser (ce qui m’a évité les larmes de bon matin).
Nous l’avons donc accompagné à l’école. Une fois là-bas, ma fille, si pipelette et qui a tout le temps la bougeotte, s’est transformé en une petite fille calme et silencieuse. Après avoir mis les chaussons et posé son gilet au portemanteau, la maitresse la prise par la main et lui a dit « on va faire un dessin? ». Nous avons eu à peine le temps de lui dire au revoir qu’elle était installée tranquillement. Et nous sommes vite rentré pour que je pleure loin de tous les autres parents!

A midi, nous sommes allés la chercher et là le drame est arrivé! Elle était assise, son sac sur le dos, prête à partir et les yeux tous rouges. Quand elle nous a rejoint elle a commencé à pleurer et à nous dire « Je veux pas rentrer avec vous! Je veux rester avec la maitresse! ». Il a fallut la trainer jusqu’à la maison. Après qu’elle se soit calmé et qu’elle ait mangé un peu (histoire qu’on la laisse tranquille), elle nous a dit que ce matin elle était tombé (vu l’état de sa lèvre et de son menton, on s’en était douté) et elle nous a dit qu’elle avait pleuré… Mais elle n’avait pas pleurer seulement parce qu’elle était tombée mais surtout quand elle a compris qu’elle rentrait à la maison… Sympa n’est-ce pas?
Bref, elle nous a un peu raconter sa matinée: dessin, coloriage, la maitresse a raconté une histoire et elle a adoré les toilettes minuscules…

L’après-midi, retour à l’école. La maitresse nous dit qu’elle n’en veut pas l’après-midi, parce qu’elle ne prend que les enfants dont les parents travaillent l’après-midi et qui ne peuvent pas faire autrement… (nous apprendrons même que certains enfants de petite section vont en nounou l’après-midi…)! Bref, autant vous dire que ça ne me plaît guère cette histoire (même si je suis contente d’avoir ma fille avec moi les après-midi).
Quand je suis allée la chercher à 16h30, elle a commencé par pleurer parce que son papa n’était pas là, puis parce qu’elle ne voulait pas rentrer à la maison mais rester avec la maitresse…
Après l’avoir calmée (en lui montrant sa chambre avec un peu de couleur), elle nous a raconté tout un tas de choses: les toilettes minuscules (oui encore, elle les adore), sa copine Mélodie qui parle comme une fou des fois et qui regarde les dessins animés le mercredi matin…

En bref, je dirais que cette première journée d’école a été une franche réussite. Elle a déjà appris des choses, elle parle beaucoup mieux (preuve qu’avec nous elle ne faisait pas d’effort) et elle a hâte d’y retourner! Je suis tellement fière de ma Princesse…
Par contre, il va falloir lui faire comprendre qu’elle ne verra plus les copains l’après-midi, et ça autant vous dire que je sens bien que ça va être compliqué et que je me prépare à une super crise de larmes jeudi midi!

 

Et vous cette rentrée?

 

Emi’lit

Sa première rentrée scolaire

Demain, ma Princesse AAA va faire sa première rentrée scolaire. Elle attend ça avec impatience depuis des mois, depuis qu’elle entend les enfants le matin aller à l’école, depuis qu’elle les entend jouer le midi, depuis qu’elle les as vu s’amuser tous ensemble… Elle me demande chaque jour d’aller à l’école, pour se faire des copains, pour jouer avec eux mais aussi et surtout pour apprendre. Elle a soif d’apprendre à écrire, à lire, à compter, à dessiner, à faire plein de choses avec tous les enfants et la gentille maitresse.

De mon côté, je redoute ce moment. Ce n’est pas que je ne veuille pas que ma petite fille grandisse entendons nous bien… C’est juste, que depuis qu’elle est née je ne l’ai vraiment laissé qu’une journée à mes parents et quelques heures par-ci par-là (mais je pense que ces heures se comptent sur les doigts de la main). Alors, ne plus l’avoir avec moi tout le temps…ça ne va pas être facile.

A partir de demain, notre quotidien à toutes les deux va changer. Le sien va sans aucun doute s’améliorer puisqu’elle va enfin pouvoir jouer avec des enfants de son âge, apprendre tout un tas de choses et grandir. Rien que ces derniers jours, elle a fait des progrès formidables, alors je n’ose imaginer ce que ce sera grâce à l’école… Par contre, le mien de quotidien, il va changer mais pas forcément en bien au tout début… Je vais certes pouvoir faire tout un tas de choses que je mettais un temps infini à faire en temps normal, toujours coupée dans mon élan par ma Princesse qui venait me demander de jouer, de lire une histoire, ou encore « c’est quoi ça? » ou « pourquoi ceci, pourquoi cela? »… Mais je sais déjà que je vais me sentir bien seule dans ma grande maison toute vide…

Demain, la journée na devrait pas trop mal se passer, Mon Cher et Tendre ayant pris sa journée pour que je ne sois pas toute seule… Mais jeudi, ça sera une autre histoire!

Ces affaires sont toutes prêtes et chaque jour elle me demande « il est où mon sacado maman? il est où mon verre buzz l’éclair? et mes chaussures pantoufles? ». Chaque jour, je lui montre toutes ses affaires, prêtes, qui l’attendent dans le placard (je ne veut pas les avoir sous les yeux!). Ce soir, nous vérifierons tout une dernière fois….

Demain, ma mission sera de ne pas pleurer devant elle afin qu’elle aille à l’école le coeur léger… Je suis une maman, je devrais y arriver, non?

 

Emi’lit