Je parle à mon bébé…

Fraise

Oui, je parle à mon bébé… et alors?

L’autre jour, Petite Fraise était en écharpe (qu’elle accepte à nouveau) et regardait tranquillement ce qu’il se passait autour d’elle. Jusque là, rien de bien différent de d’habitude. Je lui parlais, lui racontais qu’on allait chercher sa grande soeur, qu’il y avait le soleil et que le bruit qu’elle entendait c’était la cloche de l’église…  Encore une fois, exactement comme d’habitude!

Sauf que ce coup-ci, j’ai croisé des gens. Ils ne m’ont pas vu arrivé mais m’ont entendu parler. Le monsieur m’a dit bonjour mais cherchait visiblement quelque chose. Il m’a dit « je vous ai entendu parler, je cherchais une deuxième personne ». Je lui ai donc montré Petite Fraise. Il m’a dit « ah oui d’accord! » avec une tête qui en disait long…

Bien plus généralement, on me regarde bizarrement quand je parle à ma fille quand on se balade, quand on va chercher sa soeur à l’école, quand on fait les courses… (Déjà qu’on me regarde bizarrement juste quand je la porte en écharpe dans mon ptit village).

En quel honneur ne devrais-je pas parler à mon bébé? Elle est petite certes! Elle ne comprend pas un traitre mot de ce que je lui raconte, je m’en rend bien compte! Mais d’un autre côté, la voir se fendre la poire parce que je lui ai dit qu’elle est belle comme un coeur. La voir faire un grand sourire quand je lui dit qu’on va chercher Princesse AAA c’est tellement mignon!

En plus, j’ai tendance à parler toute seule… au moins là, quand je lui parle elle me regarde avec ses grands yeux, j’ai presque l’impression qu’elle m’écoute!

En plus, elle me parle bien elle aussi! si si je vous jure! Elle me parle! Bon je vous avoue que je comprends strictement rien à son charabia bébéesque, mais elle me regarde (quand elle ne regarde pas des amis imaginaires) en me faisant au choix: des bruits de gremlins ou des « aheu » « agou » « guuuuuu » « gué » « boué »… et j’en passe!

Plus sérieusement, comment est-elle censée se développer, apprendre à parler ou comprendre les choses que l’on lui dit si on ne lui parle jamais?
J’ai toujours parlé à Princesse AAA, et maintenant elle se venge en parlant tout le temps (même quand elle dort!). Je lui ai toujours expliqué ce que l’on faisait, où l’on allait, ce que l’on voyait… C’est maintenant une enfant très curieuse (elle l’aurait peut être été tout autant si je ne l’avais pas fait, mais on ne le saura jamais!), qui veut tout savoir et tout comprendre!

Alors, que plaise ou non, que ça me fasse passer pour une folle ou non, je continuerai de parler à mon bébé!

 

Publicités

Il faut laisser pleurer les bébés… ou pas

Chacun fait ce qu’il veut avec ses enfants, on est bien d’accord! Mais chez moi, on ne laisse pas pleurer les bébés! Surtout quand ils sont tous petits comme Petite Fraise. J’accoure dès qu’elle pleure parce que j’estime qu’elle a besoin de moi. Même si, comme elle vient de le faire à l’instant, il s’agit uniquement de faire un câlin. Elle a besoin de contact et c’est normal,  non? Elle a quand même passé 9 mois bien au chaud dans mon ventre, elle ne peut pas se détacher de moi comme ça… Et puis en plus, depuis deux semaines et demi, ses dents l’embêtent…

Si je vous parle de ça aujourd’hui, ce n’est pas pour faire des polémiques à deux balles rassurez vous, mais plutôt parce que je n’arrive pas à comprendre certaines choses en fait…

Je vous explique, il y a un petit moment déjà, une ancienne copine de lycée a eu un bébé. Jusque là rien d’anormal et de choquant, on n’est bien d’accord. Ce qui m’a par contre beaucoup plus choqué c’est son statut facebook deux jours après l’accouchement alors qu’elle était toujours à la maternité: « J’ai trop mal dormi cette nuit, le bébé a beaucoup pleuré et il pleure toujours beaucoup. Mais je veux pas l’habituer à être dans les bras, alors je suis bien obligé de le laisser dans son berceau. » S’en suivait des commentaires qui lui donnaient raison, lui disant qu’il fallait pas céder aux caprices du petits… J’ai vraiment cru à une blague au début… Mais pas du tout en fait! Elle était sérieuse! Elle ne voulait pas donnait de manières à son enfant en le prenant dans ses bras alors qu’il n’avait que deux jours! Et honnêtement, des caprices à deux jours?? Je veux bien beaucoup de choses, mais là faut pas pousser mémé dans les orties…

Alors, je veux bien que chacun fasse ce qu’il faut hein, mais nom d’une pipe (j’aurais aussi pu dire saperlipopette, j’aime bien les mots/expressions comme ça, mais c’est une autre histoire), un enfant qui a passé 9 mois dans le ventre de sa mère à besoin de contact quand il sort!

Même nous adultes, nous avons besoin de contact, d’attention… alors pourquoi le refuser à un enfant, à son enfant?

Ici, c’est câlin à volonté pour mes deux filles et ce depuis leurs naissances. Je ne vois pas pourquoi je comblerais pas ce besoin (parce que oui, n’en déplaisent à certains, il s’agit bel et bien d’un besoin).

Alors, non je ne laisse pas mes filles pleurer mais pour autant Princesse AAA n’est pas capricieuse (pour Petite Fraise, seul l’avenir nous le dira). Elle ne se roule pas par terre, ne tape pas du pied quand elle n’est pas contente… Pour tout vous dire, le terrible two dont tout le monde parle, je ne l’ai même pas connu. Elle a bien eu la période du non, mais ça n’a pas été si horrible. Bien sûr, elle fait des crises comme tous les enfants (comme tout le monde devrais-je dire), mais accepte très bien que l’on dise non si on lui explique pourquoi. Elle accepte d’attendre. La seule chose c’est lui expliquer, là aussi, pourquoi elle doit attendre, et après tout c’est bien normal non?

Je sais que j’ai de la chance parce que mes filles ne sont pas des grosses pleureuses. Elles ne pleurent/pleuraient que très rarement. C’est peut-être pour ça que c’est plus facile pour moi. Mais quand même, ce sont des choses que je ne comprends pas. Comment peut-on laisser en bébé/enfant dans sa détresse? Il y a, je pense d’autres méthodes que de laisser pleurer…

Ici, après avoir fait les vérifications d’usage (faim/soif/bobo/couche sale) on fait un câlin, ou on joue avec des peluches ou le tapis d’éveil… Je la prend en écharpe, on va promener… Ce ne sont pas des méthodes miracles, je n’ai pas la science infuse. Mais je suis sûre d’une chose: un bébé qui pleure a besoin que l’on s’occupe de lui!

Emi’lit

Des présents pour une Petite Fraise…

Quand Petite Fraise est née, elle a été couverte de cadeaux. De la famille bien sûr (peluches, vêtements…) mais beaucoup plus étonnant pour moi, elle a reçu des cadeaux de la part de copines de la blogosphère. C’est de ces derniers dont je vais vous parler.

Le premier cadeau qu’elle a reçu, c’est mon amie Marie la super créatrice des Couches de Tatsu qui l’a fabriqué de ses blanches mains.(sa boutique et sa page facebook)

tatsu

Il s’agit de lingettes lavables… Pour tout vous dire, elles ne servent pas qu’à Petite Fraise. Elles sont tellement bien, toutes douces. Il y en a des petites qui sont parfaites pour le visage de Petite Fraise et les plus grandes sont géniales pour Princesse AAA et même pour moi!
Je vous recommande vivement de commander chez elle si vous avez besoin de lingettes lavables. Elle fait en plus de jolis sacs pour les mettre. Elle fait aussi de chouettes couches lavables que je n’ai pas encore testé…

***

Le deuxième cadeau qu’à reçu Petite Fraise, lui a été fait par ma super copine Céline du chouette blog The Book Of Mum. Autant vous dire que je ne m’y attendais vraiment pas! Un jour, à mon retour de la maternité, chéri me remonte une grosse enveloppe. Dessus je vois qu’elle vient de la boutique Jolis Lutins. Je sais que c’est une boutique que Céline adore. En ouvrant j’ai trouvé ça:
couvertureUne super jolie couverture qui sert depuis quotidiennement à la petite (à la maison ou en balade, je la traine partout). Il y avait aussi un petit mot qui confortait mon idée que ce cadeau venait de Céline.
J’en ai eu vraiment les larmes aux yeux. C’était vraiment une jolie surprise! Merci encore!

***

Nous avons aussi eu la joie de recevoir des cadeaux faits par Maman Elfe que je ne présente plus maintenant!

maman_elfe

Elle a fabriqué un chouette doudou et un super bavoir! Pour le moment le bavoir attend son heure de gloire… Le doudou quant à lui est avec les peluches attendant d’être maltraité comme il se doit!

***

Finalement, un groupe de copines (blogueuses ou non maintenant que j’y pense) se sont associées pour offrir à la demoiselle une superbe Kalounette, un accroche-tutu (que je n’ai pu prendre en photo parce que je l’ai oublié dans la voiture^^) et des savons de chez Bulles de tribu (qui ne sont pas en photo parce qu’ils sont dans ma salle de bain, mais je vous en reparlerai de ses savons de toute façon).
kalounettekalounette2

Là encore c’était un cadeau inattendu et qui m’a fait énormément plaisir.
La Kalounette sert pour aller à l’école  quand je ne prend pas l’écharpe de portage, ou encore pour aller balader… souvent donc! Les savons servent quotidiennement, ils ont remplacés le gel douche.

 

 

Voilà, nous avons fait le tour des merveilleuses créatrices et copines qui ont gâtées Petite Fraise (et moi aussi par la même occasion).

Merci les filles, du fond du coeur! Je vous embrasse!

 

Emi’lit

Une Petite Fraise est née…

Fraise

 

Tout à commencé le 26 janvier au matin… En me préparant pour aller à une grosse foire à côté de chez moi (vous auriez dû avoir un article, mais vous devrez attendre l’année prochaine, je suis désolée…), je perds le bouchon muqueux. Bon sur le coup, pour moi, ça ne veut absolument rien dire puisque pour Princesse AAA, je l’avais perdu un mois avant.
Bref, nous voilà partis à la Sainte Paule (c’est le nom de la grande foire) et on fait une balade d’environ 2h30/3h. Sur la fin, j’ai bien un peu mal au ventre mais seulement des douleurs ligamentaires. Pas d’accouchement en vue, enfin c’est ce ce que je pense à ce moment là. Je reste la fin de la journée allongée parce que j’ai un peu mal et que je suis fatiguée mais bon c’est logique.

Le soir, Petite Fraise organise une fête dans mon ventre. Pour certains, c’est une fête de fin de bail et je vais accoucher bientôt. Pour moi, c’est mal engagé et ça veut dire « Je me sens bien là, j’y reste! ».

2h00 du matin: La douleur me réveille. Ma cicatrice de césarienne me fait un mal de chien et j’ai super mal aux reins… Contractions? Sans doute… J’attends! 3minutes après une autre. 3 minutes après encore… Si je me souviens bien, il faut attendre 2heures de contractions régulières pour aller à la maternité… On commence à prendre notre mal en patience. Mais, au bout de 30 minutes, on décide d’appeler « Super Maman » parce que laisser Princesse AAA en pleine nuit chez le voisin, on le sent pas vraiment. « Super Maman » répond tout de suite au téléphone et part pour 2h30 de route.

5h00: « Super Maman » arrive. La valise est dans la voiture (au cas où, mais on n’y croit pas vraiment, on est persuadé qu’on va revenir). La descente des deux étages de la maison est périlleuse à cause des contractions!

5h30: Arrivée à la maternité. Monitoring. « Les contractions sont vraiment fortes et régulières » me dit la sage-femme. Elle vérifie le col (et me fait super mal au passage). Vedict: 3cm d’ouverture. Bon ben finalement on reste!

7h30: Après m’avoir explosé les deux mains pour me mettre un cathéter (les bleus sont partis il y a deux jours à peine) qu’ils m’ont finalement mis au pli du coude droit, l’anesthésiste est venu me pauser la péridurale (elle s’y est reprise à 3 fois). Je revis à ce moment là! Je vous avoue que la douleur dans la cicatrice et dans les reins ont eu raison de mon courage…

Dans la matinée: Pour accélérer un peu la descente, la sage-femme essaye plusieurs positions. Je fais un malaise, la position allongée les pieds dans les étriers ne m’allant pas des masses…
Toutes les deux heures environs, Mon Cher et Tendre appelle ma maman pour avoir des nouvelles de Princesse AAA. Vers 12h, il va manger (il avait déjà fait un malaise le matin, c’était largement suffisant).
Comme les contractions sont devenues faibles et irrégulières (merci la péridurale), la sage-femme me met de l’accélérant. A cause de la césarienne, ils ne peuvent pas abuser de ce produit et heureusement parce que les contractions deviennent plus violentes et la douleur revient! Mais j’ai mon « joujou » comme l’appelle la sage-femme et je peux rajouter un peu de péridurale si j’ai mal… Autant vous dire que je l’aime ce joujou!

12h30: rupture de la poche des eaux. La sage femme devait venir me la percer mais ça s’est fait naturellement. Quand elle vient pour la percer donc, elle voit que c’était fait, mais elle voit aussi que le liquide amniotique  est teinté… Rien de méchant me dit-elle, il faudra juste faire quelques prélèvements (qui auraient de toute façon eut lieu à cause de mon pseudo diabète gestationnel).

Plusieurs heures plus tard: dilatation complète (comme c’est glamour!), mais Petite Fraise est toujours haute et sa tête est mal positionnée. On attend un peu… Finalement, aux vues de mes antécédents, on demande l’avis de la gynécologue de garde. Verdict: avec l’aide de la ventouse ça devrait passer. On tente donc la voie basse. Et là j’ai peur et je pleure! Je suis persuadée de ne pas y arriver! (Je vous rappelle que Petite Fraise était prévu à 4,400kg).

La sage-femme prépare tout ce qu’il faut. Pendant ce temps mon coeur s’emballe. En plus depuis quelques heures j’ai de la fièvre. A ce moment là, je suis loin d’être sereine!
Quand tout le monde est prêt, je me met en position (pas confortable du tout, il faut bien le dire), et c’est parti! Au départ, je me laisse guider et petit à petit je ressens les choses et on y va! Sauf que, dès que j’arrête de pousser, petite Fraise remonte un peu. Du coup, la sage-femme grimpe sur le lit et appuie de toutes ses forces pendant que je pouuse et maintient la pression entre 2 contractions (autant dire qu’elle me grimpe dessus quoi). L’auxiliaire de puériculture (qui s’appelle Emilie) ne cesse de m’encourager. Je les entend, elle et la sage-femme, me dire que je fais du bon travail, que c’est pour petite Fraise… Je me sens comme un sportif de haut niveau et ça fait un bien fou!

Puis, je sens la tête passer et tout le reste. On me montre ma fille qui est juste magnifique! Elle part ensuite avec son papa pour être mesurée, pesée et qu’on lui fasse les premiers soins. J’apprends qu’elle avait le cordon autour du coup.

Pendant qu’on s’occupe de ma fille dans une autre pièce, on me dit que j’ai été déchirée au passage des épaules. C’est une déchirure en étoile (donc un peu plus compliquée à suturer ma dit-on). La gynécologue me recoud donc avec l’aide de la sage-femme. Cette couture prendra un peu plus d’une heure parce que je saigne énormément.

Je retrouve ensuite ma fille et Mon Cher et Tendre. Je fais une petite séance de peau à peau avec Petite Fraise, mais assez vite, on la remet en couveuse car elle aussi fait de la fièvre!

Après l’accouchement (et la couture), la sage-femme m’a félicité d’avoir si bien travaillé et m’a aussi dit « heureusement qu’elle ne faisait pas le poids prévu, sinon ça ne serait jamais passé! ».

 

Cet accouchement a été long (de 2h du matin à 17h35 sans compter l’expulsion du placenta, que je me serais bien passée de voir, et la couture), douloureux et soyons honnête un peu dur que ce soit pour moi, pour Petite Fraise ou même pour Mon Cher et Tendre.
Je m’en suis tirés avec quelques points (uniquement internes), quelques hémorroïdes (qui m’ont fait plus souffrir que les points), une grosse perte de sang, un germe qui m’a donné de la fièvre et grâce à qui j’ai été sous antibio durant 10jours.
Petite Fraise quant à elle, a donc eu de la fièvre et donc des prises de sang. Mais elle s’est surtout fait un bel hématome en tentant de sortir toute seule et la gynécologue a dû mettre la ventouse sur cet hématome. Elle a donc été sous dafalgan durant tout le séjour à la maternité et la bosse et les cloques sont presques toutes parties à l’heure où j’écris cet article (soit 22jours après l’accouchement).Mon Cher et Tendre, lui, a aussi eu du mal avec cet accouchement. Entre le fait de me voir avoir mal, la sage-femme qui m’appuyait sur le ventre, la vision d’horreur qu’il a eu quand il est revenu dans la salle alors que la gynécologue était en pleine couture et le sang que j’ai perdu (et que lui a vu pour le coup)…

Mais au final, pour être tout à fait honnête, je dirais quand même que je suis fière de moi. Je suis heureuse d’avoir accuchée par voie basse. Heureuse que nous ayons pu vivre ça. Heureuse qu’au final tout le monde aille bien. Et comme me l’a dit mon papa: « Tu t’améliores! Le prochain, tu nous le fais toute seule comme une grande! ».

 

Petite Fraise est donc née le 27 janvier 2013 à 17h35. Elle pesait 3,820kg et mesurait 52,5cm.

 

Emi’lit

J-19

Dans 19 jours, Petite Fraise devrait pointer le bout de son nez. Enfin ça c’est la théorie, en pratique ça peut être plus tôt ou encore un peu plus tard.
Quoi qu’il en soit, lundi, j’ai eu ma dernière échographie. Cette échographie, elle a été faite juste pour une vérification du poids de ma fille. Il faut savoir qu’il y a eu un petit cafouillage pour Princesse AAA, et que pour ne pas avoir a subir la mauvaise surprise une deuxième fois, ma gynéco a voulu vérifier! Et elle a bien eu raison! Parce que si à l’échographie du 5 décembre Petite Fraise était « dans la normal » (j’aime pas trop cette expression mais bon), lundi, nous avons vu qu’elle était passée dans la catégorie « gros bébé ». En effet, selon les mesures, elle pesait déjà 3kg700… Du coup poids de naissance estimé: 4kg400 si je vais à terme. Ceci explique donc le ventre que je me paye:

j-22

Et encore, la photo n’est pas très parlante je trouve, j’en ferais une mieux bientôt!

Quand la gynéco m’a annoncé ce poids, j’avoue avoir eu du mal à encaisser (même si je m’attendais à un bébé de plus de 4kg). J’ai donc demandé à la gentille dame comment on fait pour l’accouchement. Pas que j’ai pas confiance en mon corps ou en mon bébé hein, juste Princesse AAA, qui pesait 4kg200 pour 53cm, n’est pas sortie seule puisqu’il m’a fallut une césarienne en urgence, je me suis bien demandé comment celle-ci pourrait sortir. Elle m’a donc fait faire un scanner du bassin. Ce matin, elle m’a téléphoné pour me dire ce qu’il en était…
« Votre bassin est tout a fait normal. On tente la voie basse… On va croiser les doigts pour que ça se passe mieux que pour l’aînée ». Ce sont ces mots… Du coup, ptit coup de stress.

Je suis contente qu’on me laisse tenter la voie basse, parce que, même en ayant eu une césarienne (que j’ai super mal vécue) pour Princesse AAA, comme j’ai eu des contractions, j’ai souffert durant 13heures (si on ne compte pas toutes les contractions avant mon admission à la maternité), j’ai tenté de l’expulser (oui carrément!), je n’ai absolument pas l’impression qu’on m’ait volé mon accouchement. D’un autre côté, la voie basse me fait peur… Parce que je ne connais pas, parce que Petite Fraise est un gros bébé, parce que finalement la césarienne me fait moins peur que l’épisiotomie ou la déchirure…

Je suis pleine de doute en ce moment. D’un côté cet tentative d’accouchement par voie basse me fait donc un peu peur, mais d’un autre côté elle me rassure… Parce que, qui dit accouchement par voie basse, dit seulement 3jours loin de ma Princesse AAA…

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre qu’elle pointe le bout de son nez et on verra bien. Dans ma tête, il y a une chance sur deux pour que ça passe. Je me prépare psychologiquement à la césarienne, juste au cas où. Je sais déjà que ça ne se passera pas comme pour Princesse AAA. D’abord parce qu’ayant eu une césarienne, je n’aurais pas d’ocytocine. Ensuite, parce que nous aurons la donnée « gros bébé » que nous n’avions pas la fois précédente.

En plus, nous sommes presque prêts pour l’accueillir. Les derniers vêtements sèchent. La valise est presque prête. Ce week end, on monte le lit et on lui fait son petit coin.
Côté organisation pour Princesse AAA, on est pratiquement bons (d’ailleurs j’ai juste une maman en or).

Bref, je suis un peu perdue quand même!

 

Mon Premier accouchement ici, ici et ici.

Emi’lit