Nouveaux rythmes scolaires

Mardi soir dernier,  l’école où va Princesse AAA organisait une réunion pour présenter les nouveaux rythmes scolaires. 
Première surprise pour moi: nous sommes peu de parents à avoir fait le déplacement…
Deuxième surprise: la moitié des parents présents ne pensent qu’à eux…

Je dois dire qu’au départ j’étais très septique quant à ces nouveaux rythmes.  Maintenant que j’ai été à cette réunion ça me plaît bien. Il faut dire que la commune a bien fait les choses. Ils ont pensé aux enfants avant tout et on fait au mieux pour que tout le monde y trouve son compte.

Princesse AAA aura donc école le mercredi matin de 9h à 12h. Les autres matins elle prendra 8h45 (soit un quart d’heure plus tôt que maintenant) et finira sa matinée à 11h45. Ensuite l’après midi elle reprendra à 13h30 pour finir à 16h30. Alors à part le mercredi matin en plus pas de gros changements… Ce qui change c’est ce qu’elle va faire…
En effet, en moment,  les enfants ont classe jusqu’à 16h30
A partir de septembre, ceux qui le désirent pourront finir à 16h le lundi et le jeudi et à 15h30 me mardi et le vendredi. Les autres auront des activités.
Le lundi et le jeudi 30min de bibliothèque, de jeu ou d’aide au devoir pendant que certains élèves sont en « soutient » avec les instituteurs.
Le mardi et le vendredi,  c’est là où les choses deviennent intéressantes. La commune a mis en place des activités gratuites pour que tous les enfants puissent y participer. Ainsi l’an prochain, Princesse AAA fera 9 semaines de yoga/danse rythmique,  9 semaines de théâtre,  9 semaines d’art plastique et pour finir 9 semaines de sport.
Pour ces activités là ce n’est pas à la carte. A savoir qu’en début d’année nous devront dire si ou ou non elle fera ces activités ou non.  Ça ne plaît pas à certains parents qui voudraient adapter les activités  en fonction de keurs emplois du temps. Bref.
De mon côté je suis plutôt contente parce que grâce à ça Princesse AAA va pouvoir découvrir plein de choses qu’elle n’aurait pas découvert en temps normal. Si elle désire faire une activité dans un an ou deux elle pourra. Mais ça ne sera qu’une seule activité, pas plusieurs comme elle le fera l’année prochaine. Surtout que, soyons honnêtes, je n’aurai pas forcément l’idée de lui faire faire du yoga. Quant à elle,  elle ne risque pas de me demander des choses qu’elle ne connaît pas.

Nous avons vraiment la chance que notre commune fasse autant pour les enfants.  Ils se sont vraiment creusés la tête. Bien sûr, ils font aussi ça car ils ont des subventions. Mais ils auraient pu se contenter de laisser les enfants aux ATSEM ou je ne sais quoi. Là,  ils ont eu à coeur de faire découvrir des choses aux enfants et j’en suis très contente.

Et chez vous ça va se passer comment les nouveaux rythmes?

Emi’lit

Publicités

Je parle à mon bébé…

Fraise

Oui, je parle à mon bébé… et alors?

L’autre jour, Petite Fraise était en écharpe (qu’elle accepte à nouveau) et regardait tranquillement ce qu’il se passait autour d’elle. Jusque là, rien de bien différent de d’habitude. Je lui parlais, lui racontais qu’on allait chercher sa grande soeur, qu’il y avait le soleil et que le bruit qu’elle entendait c’était la cloche de l’église…  Encore une fois, exactement comme d’habitude!

Sauf que ce coup-ci, j’ai croisé des gens. Ils ne m’ont pas vu arrivé mais m’ont entendu parler. Le monsieur m’a dit bonjour mais cherchait visiblement quelque chose. Il m’a dit « je vous ai entendu parler, je cherchais une deuxième personne ». Je lui ai donc montré Petite Fraise. Il m’a dit « ah oui d’accord! » avec une tête qui en disait long…

Bien plus généralement, on me regarde bizarrement quand je parle à ma fille quand on se balade, quand on va chercher sa soeur à l’école, quand on fait les courses… (Déjà qu’on me regarde bizarrement juste quand je la porte en écharpe dans mon ptit village).

En quel honneur ne devrais-je pas parler à mon bébé? Elle est petite certes! Elle ne comprend pas un traitre mot de ce que je lui raconte, je m’en rend bien compte! Mais d’un autre côté, la voir se fendre la poire parce que je lui ai dit qu’elle est belle comme un coeur. La voir faire un grand sourire quand je lui dit qu’on va chercher Princesse AAA c’est tellement mignon!

En plus, j’ai tendance à parler toute seule… au moins là, quand je lui parle elle me regarde avec ses grands yeux, j’ai presque l’impression qu’elle m’écoute!

En plus, elle me parle bien elle aussi! si si je vous jure! Elle me parle! Bon je vous avoue que je comprends strictement rien à son charabia bébéesque, mais elle me regarde (quand elle ne regarde pas des amis imaginaires) en me faisant au choix: des bruits de gremlins ou des « aheu » « agou » « guuuuuu » « gué » « boué »… et j’en passe!

Plus sérieusement, comment est-elle censée se développer, apprendre à parler ou comprendre les choses que l’on lui dit si on ne lui parle jamais?
J’ai toujours parlé à Princesse AAA, et maintenant elle se venge en parlant tout le temps (même quand elle dort!). Je lui ai toujours expliqué ce que l’on faisait, où l’on allait, ce que l’on voyait… C’est maintenant une enfant très curieuse (elle l’aurait peut être été tout autant si je ne l’avais pas fait, mais on ne le saura jamais!), qui veut tout savoir et tout comprendre!

Alors, que plaise ou non, que ça me fasse passer pour une folle ou non, je continuerai de parler à mon bébé!

 

Il faut laisser pleurer les bébés… ou pas

Chacun fait ce qu’il veut avec ses enfants, on est bien d’accord! Mais chez moi, on ne laisse pas pleurer les bébés! Surtout quand ils sont tous petits comme Petite Fraise. J’accoure dès qu’elle pleure parce que j’estime qu’elle a besoin de moi. Même si, comme elle vient de le faire à l’instant, il s’agit uniquement de faire un câlin. Elle a besoin de contact et c’est normal,  non? Elle a quand même passé 9 mois bien au chaud dans mon ventre, elle ne peut pas se détacher de moi comme ça… Et puis en plus, depuis deux semaines et demi, ses dents l’embêtent…

Si je vous parle de ça aujourd’hui, ce n’est pas pour faire des polémiques à deux balles rassurez vous, mais plutôt parce que je n’arrive pas à comprendre certaines choses en fait…

Je vous explique, il y a un petit moment déjà, une ancienne copine de lycée a eu un bébé. Jusque là rien d’anormal et de choquant, on n’est bien d’accord. Ce qui m’a par contre beaucoup plus choqué c’est son statut facebook deux jours après l’accouchement alors qu’elle était toujours à la maternité: « J’ai trop mal dormi cette nuit, le bébé a beaucoup pleuré et il pleure toujours beaucoup. Mais je veux pas l’habituer à être dans les bras, alors je suis bien obligé de le laisser dans son berceau. » S’en suivait des commentaires qui lui donnaient raison, lui disant qu’il fallait pas céder aux caprices du petits… J’ai vraiment cru à une blague au début… Mais pas du tout en fait! Elle était sérieuse! Elle ne voulait pas donnait de manières à son enfant en le prenant dans ses bras alors qu’il n’avait que deux jours! Et honnêtement, des caprices à deux jours?? Je veux bien beaucoup de choses, mais là faut pas pousser mémé dans les orties…

Alors, je veux bien que chacun fasse ce qu’il faut hein, mais nom d’une pipe (j’aurais aussi pu dire saperlipopette, j’aime bien les mots/expressions comme ça, mais c’est une autre histoire), un enfant qui a passé 9 mois dans le ventre de sa mère à besoin de contact quand il sort!

Même nous adultes, nous avons besoin de contact, d’attention… alors pourquoi le refuser à un enfant, à son enfant?

Ici, c’est câlin à volonté pour mes deux filles et ce depuis leurs naissances. Je ne vois pas pourquoi je comblerais pas ce besoin (parce que oui, n’en déplaisent à certains, il s’agit bel et bien d’un besoin).

Alors, non je ne laisse pas mes filles pleurer mais pour autant Princesse AAA n’est pas capricieuse (pour Petite Fraise, seul l’avenir nous le dira). Elle ne se roule pas par terre, ne tape pas du pied quand elle n’est pas contente… Pour tout vous dire, le terrible two dont tout le monde parle, je ne l’ai même pas connu. Elle a bien eu la période du non, mais ça n’a pas été si horrible. Bien sûr, elle fait des crises comme tous les enfants (comme tout le monde devrais-je dire), mais accepte très bien que l’on dise non si on lui explique pourquoi. Elle accepte d’attendre. La seule chose c’est lui expliquer, là aussi, pourquoi elle doit attendre, et après tout c’est bien normal non?

Je sais que j’ai de la chance parce que mes filles ne sont pas des grosses pleureuses. Elles ne pleurent/pleuraient que très rarement. C’est peut-être pour ça que c’est plus facile pour moi. Mais quand même, ce sont des choses que je ne comprends pas. Comment peut-on laisser en bébé/enfant dans sa détresse? Il y a, je pense d’autres méthodes que de laisser pleurer…

Ici, après avoir fait les vérifications d’usage (faim/soif/bobo/couche sale) on fait un câlin, ou on joue avec des peluches ou le tapis d’éveil… Je la prend en écharpe, on va promener… Ce ne sont pas des méthodes miracles, je n’ai pas la science infuse. Mais je suis sûre d’une chose: un bébé qui pleure a besoin que l’on s’occupe de lui!

Emi’lit

Maman au foyer et enceinte

Ce n’est pas un scoop pour ceux qui me connaissent (dans la vie « réelle » ou via le blog), je suis maman au foyer et je suis aussi enceinte… Mais revenons tout d’abord sur ce premier point.
Être Maman au foyer a été une évidence pour moi. Bien sûr, si je n’avais pas eu le choix, j’aurais travaillé hein, mais comme on peut se le permettre (même si c’est dur, Mon Cher et Tendre n’a pas une paye de ministre, même si certains le pensent) nous avons décidé que je resterais à la maison avec Princesse AAA. Pour la rentrée, j’avais plein de projets puisque Princesse AAA va à l’école, mais Petite Fraise a enfin décidé de s’installer. Bref! Jusqu’à la rentrée, à la maison, en dehors de l’heure du repas de midi et de celui du soir, on n’avait pas d’emploi du temps fixe. En effet, on faisait un peu comme on voulait puisque nous n’avions pas d’impératif elle et moi. Tout a commencé à changer un peu avant la rentrée. Il a fallut prendre un nouveau rythme. Non, il a fallut prendre un rythme. Imposer une heure de coucher plus tôt, imposer une heure de lever, imposer une sieste aussi… Je vous avouerais que les débuts ont été un peu compliqués mais petit à petit on y est arrivé (et sans s’énerver!).
Donc, lever à 8heures, école à 9heures. Pendant qu’elle est à l’école le matin je blogue un peu puis ménage et repas. Je vais la chercher à midi, on mange et à 13h30 dodo pour elle et détente pour moi. Après, peu de choses ont changées dans le déroulement de la fin de l’après-midi: elle joue et je fais ma vie sauf si elle me demande de jouer avec elle bien sûr.
La grossesse avançant, depuis la reprise après les vacances de la Toussaint, nous avons encore changer de fonctionnement (il faut savoir s’adapter). D’abord, il a fallut que j’accepte de me reposer un peu plus. En effet, les 4 à 5 heures de sommeil par nuit depuis 6 mois environ m’ont bien fatigués et je n’avancent plus. Et puis, je me suis bien rendu compte que plus mon ventre devient gros, plus Princesse AAA se rend compte de la présence de Petite Fraise et plus elle a besoin de moi. Du coup, on a un peu revu les choses. La matin, rien ne change (si ce n’est que Mon Cher et Tendre m’aidant beaucoup, je fais moins de ménage et plus d’internet…). Par contre, l’après-midi, tout change. En effet, à 13h30 c’est sieste obligatoire pour elle et moi (et en cododo c’est encore mieux). Ensuite, je ne me consacre qu’à elle. C’est à dire: pas de téléphone, pas d’internet, pas de lecture pour moi… On fait la peinture, des dessins, des jeux, on lit des livres (enfin, je lis et elle écoute hein) et parfois on cuisine.
Je pense que grossesse ou pas, c’est le mode de fonctionnement qu’on aurait dû avoir du départ. Seulement, elle n’était pas forcément demandeuse, ayant plutôt besoin de se défouler après une matinée studieuse. Et puis, de mon côté, après trois ans et demi passés avec elle non-stop, j’avais besoin aussi de me retrouver un peu « tranquille » (même si au départ ça a été bien dur). Maintenant, j’ai besoin de me retrouver avec ma fille, de faire des choses avec elle. J’aime ces moments rien qu’à nous deux, j’aime la fierté qu’elle a d’expliquer à son papa ce qu’on a fait, ou ce qu’on va faire…

Bref, tout ça pour dire, qu’il faut sans cesse s’adapter. Que ce soit à cause de l’école, à cause d’une grossesse.. Bientôt, il faudra s’adapter à nouveau avec l’arrivée de Petite Fraise. Mais l’important là dedans, c’est que tout le monde y trouve son compte et surtout que Princesse AAA soit heureuse!

 

Et chez vous, comment ça se gère tout ça?

Emi’lit

Une mère?

La semaine dernière, lors d’un repas, j’ai été choquée par l’attitude d’une « mère » envers son enfant. Oui, j’ai bien mis des guillemets à mère… parce que même si elle l’a mis au monde, on ne peut pas dire qu’elle soit une mère pour cet enfant. J’ai conscience que ce que j’écris est dur et que ce n’est pas bien, mais en même temps que dire d’une mère qui laisse hurler son enfant, qui ne s’occupe pas de lui et qui le traite de « ptit con » à longueur de journée?

Son enfant a fait des caprices (se jeter par terre parce qu’on lui dit non, et hurler jusqu’à ce qu’on lui dise oui, c’est un caprice pour moi), a bousculé Princesse AAA, l’a empêché de jouer en lui prenant tous les jouets… A midi, il ne voulait pas manger seul, préférant faire le zouave avec ma fille…et bien il n’a pas mangé! (je précise que ma fille non plus ne voulait pas manger seule, nous l’avons fait manger…)  De toute la journée, elle ne lui a pas changé une seule fois la couche. Elle préférait s’occuper de son nouveau mec plutôt que de son fils qui pleurait dès qu’elle partait. Comme je l’ai dit plus haut, elle passe son temps a le traiter de « ptit con » (ma chère maman l’a d’ailleurs reprise en lui disant qu’il ne fallait pas traiter son enfant comme ça…). Les seuls fois où elle s’est occupée de lui, c’était pour une fessée… (et elle a parut choquée quand je lui ai dit que Princesse AAA n’avait pas de fessée en cas de bêtises, mais qu’elle allait au coin ou était punie…).

J’ai essayé de parler à cet enfant, pour le consoler, pour lui expliquer qu’il fallait se calmer et jouer tranquillement…mais je n’ai lu que de l’incompréhension dans son regard! Cet enfant de 2ans, ne comprend pas quand on lui parle. Il ne parle lui même que très peu (maman, mamie, papi, chien, peur, mouille). Quand ma fille a voulu que je lui raconte une histoire, il est venu avec nous. Sa mère m’a assuré qu’elle lui en lisait tous les jours et qu’il avait l’habitude. Mais, au bout d’une phrase, il partait déjà, ne comprenant pas, voulant m’arracher le livre des mains. J’ai fini l’histoire, comme à mon habitude en modulant le son de ma voix pour l’adapter à l’histoire/aux personnages, sa mère m’a regardé comme si j’étais folle…

Quand aux jouets, j’avais pris Ady et le dingo de Princesse AAA, me disant qu’ils joueraient ensemble avec les jouets du petit… Et bien non… Il est censé en avoir des caisses pleines, mais là il n’en avait aucun (à part une vieille poupée ayant appartenu à sa mère et trois lego).

 

Que ce soit les caprices, le fait de ne pas parler, de ne pas comprendre etc, je sais bien que ce n’est pas la faute du petit. Si on ne lui parle pas, si on ne lui explique rien, si on ne joue pas avec lui, comment pourrait-il être éveillé? Comment pourrait-il être un petit de 2ans comme les autres?

 

Je ne prétends pas être la meilleure des mères du monde, et je fais comme tout le monde des erreurs… Mais je m’occupe de ma fille, tout comme n’importe quelle mère (enfin c’est ce que je pensais jusqu’à ce week end). Il a toujours été important pour moi de jouer avec Princesse AAA, de lui lire des histoires, de lui expliquer les choses (même 10 fois de suite quand c’est nécessaire)… Cet enfant, ne me semble pas heureux. Il fait ça, dirait-on, pour que l’on s’occupe de lui… et ça me fait vraiment de la peine.
J’espère vraiment qu’elle se rendra compte un jour que son fils a besoin de sa mère, a besoin d’attention et d’amour…

 

(j’ai conscience que cet article est un jugement sur cette personne, mais j’ai dit les choses comme je les ressens…)

 

Emi’lit

Dans moins de 100 jours…

nous serons 4!

Je ne sais pas si je suis vraiment prête à ça… Enfin, en même temps, il est trop tard pour reculer! Plus sérieusement, je l’attendais avec impatience ce deuxième bébé puisqu’il a quand même mis 16 mois avant de venir se loger dans mon ventre et maintenant que Petite Fraise est là (et malgré tous les désagrément dû à la grossesse et surtout aux médecins) je suis vraiment heureuse. Mais au fond, je me pose des questions. Même si je fais la « super maman » en disant: « y en a d’autres qui l’ont fait avant moi, je vais y arriver il n’y a pas de raisons… », parfois je n’en suis pas convaincue. Assurer la partie « technique » ça je me fais pas vraiment de soucis hein… Changer les couches, habiller, allaiter ça devrait aller, j’ai pas oublié comment ça se passe! Mais c’est tout le reste en fait. Comment ne pas léser l’une ou l’autre? Comment m’organiser pour emmener Princesse AAA à l’école (et aller la chercher) avec Petite Fraise tout en respectant ses rythmes? Comment réussir à donner autant d’attention à chacune? Comment donner autant d’amour à chacune? Comment me partager en deux en fait?

Alors oui, je sais, d’autres l’ont fait avant moi et y sont arrivées! Et puis il y aura Mon Cher et Tendre pour me seconder et aussi pour me remettre dans le droit chemin si je délaisse l’une de mes filles au profit de l’autre. Et puis l’amour se multiplie, il ne se partage pas…

Mais d’un point de vue beaucoup plus pratique, nous sommes loin d’être prêts. Nous savons déjà que les premiers mois, Petite Fraise dormira dans notre chambre (nous sommes, je le rappelle en plein travaux, et sa chambre n’est pas la priorité pour le moment, il y a bien d’autres choses plus urgentes à faire). Nous avons sa chambre (lit, armoire et commode à langer) puisqu’elle récupère les affaires de sa soeur. Mais Princesse AAA n’a pas encore son lit de grande… Nous avons gardé la poussette, mais elle est toujours dans la buanderie en attente de lavage, tout comme le carton de linge. En fait, Princesse AAA est née en mars, donc je compte me servir un maximum de ses vêtements que j’ai gardé… Mais il faudra bien un complément et puis rien ne dit que Petite Fraise sera un « gros bébé » comme sa soeur. Il faut donc que je trie, lave, range tous les vêtements… Mais je n’ai rien commencé.
Nous devons acheter deux ou trois choses (écharpe de portage (qui est heureusement choisie), couches lavables (qui sont presque toutes choisies) et veilleuse par exemple)… Mais encore une fois rien n’est fait.

Pour Princesse AAA, dès que nous avons su le sexe, nous avons acheter deux ou trois choses… Mais là rien de rien. On se dit qu’on a le temps (ce qui est vrai en soit, il me reste quand même 3 mois avant l’accouchement), mais en même temps, ça passe vite, et j’ai peur que rien ne soit prêt à son arrivée.
D’un autre côté, j’ai tellement de choses en tête et à faire (entre les travaux, Noël qui approche, Princesse AAA à m’occuper…) que je n’arrive pas à m’y mettre.

Ce n’est pas que je n’aime pas Petite Fraise ou que je n’ai pas hâte qu’elle arrive, juste que j’ai du mal à m’investir vraiment dans cette grossesse, du mal à trouver du temps pour tout…

Enfin, il nous reste encore 3mois pour tout préparer, donc on devrait bien y arriver!

Et vous, comment avez vous vécu l’arrivée de votre/vos enfants? Comment avez vous géré tout ça?

Emi’lit

Princesse AAA mon bébé?

Force est de constater que ma petite Princesse AAA n’est plus du tout un bébé. Ces dernières semaines, elle a fait des progrès fou et elle est devenue une grande fille!

Déjà, quand elle a eu 3 ans en mars, je me suis pris une sacrée claque. Je n’avais pas vu le temps passé, je ne m’étais pas rendu compte à quel point elle avait grandi… Ensuite, il y a eu l’inscription à l’école. Et celle-là, je l’avais pas vu venir, mais alors pas du tout. Et je vous assure que ça n’a pas été simple pour moi! (Devinez qui va pleurer le jour de la rentrée?)

Mais la plus grande claque, ça a été le mois qui vient de passer! En l’espace de quelques semaines, le bébé a laissé place à la petite fille et même à la grande fille.

D’abord, il y a eu la phase « je m’habille toute seule de A à Z et surtout je ne veux pas que tu m’aides! » J’espérais bien qu’elle n’y arrive pas tout à fait du premier coup… Mais si!
Ensuite, il y a eu la phase « je vais toute seule sur le pot sans rien dire, je le vide et je t’appelle à la fin pour le nettoyer ». Qui a été suivi par la phase, » je vais toute seule aux toilettes »… Je peux vous assurer que la première fois ça m’a fait bizarre.
Depuis quelques jours, il y a la phase « des couches la nuit?mais pour quoi faire? ». Il faut savoir que Princesse AAA, ne dort pas encore dans sa chambre, ni dans son vrai lit (travaux obligent), alors que par précaution, nous préférions lui mettre une couche la nuit…
Mais surtout l’énorme progrès qu’elle a fait c’est au niveau du langage. Le problème de Princesse AAA c’est qu’elle sait dire les mots, mais s’évertue à les dire à sa manière… Ce qui est un peu embêtant surtout quand l’un ne ressemble pas à l’autre. Un exemple? Princesse AAA ne disait pas rouge mais « foui ». Avouez que c’est un peu difficile de comprendre pour les novices! Maintenant, elle dit bien « rougeuh ». Et c’est comme ça pour plein de choses. Elle accepte qu’on la reprenne, qu’on lui fasse répéter… Et franchement, l’entendre parler de mieux en mieux, arriver à ce faire comprendre et du coup moins s’énerver c’est juste génial.

Alors oui, tout ceci n’est rien d’extraordinaire parce que tous les enfants passent par là, mais mon petit coeur de maman est tout chamboulée de voir mon petit bébé devenir une grande fille!