Les fontaines pétrifiantes (Saint Nectaire)

En déambulant dans le village, nous avons vu les fontaines pétrifiantes et nous avons décidé de les visiter. J’en avais visité il y a longtemps et j’avais envie de revoir ça.

L’Auvergne a un passé volcanique chargé (vous connaissez sans doute la chaine des puys). De cette activité géologique intense, jaillissent des sources chaudes et riches en sels minéraux. Ces sources sont utilisées pour le thermalisme mais aussi pour la pétrification.

Les fontaines pétrifiantes de Saint Nectaire sont « spécialisées » dans le bas relief. A partir d’une matrice en cuivre, les artisans font un moule en Gutta Percha (gomme issue du latex naturel obtenu à partir de feuille de Palaquium Gutta) qu’ils mettent ensuite sous l’eau de la fontaine où le calcaire va se déposer. Il faut entre 6 et 14 mois pour obtenir un bas relief qui sera démoulé et encadré.

le bassin à 35°C où je rejoignent la source à 52°C et la source à 18°C

quelques animaux naturalisés et pétrifiés

les copeaux de bois qui retiennent le fer

Echelle de pétrification. Elle mesure 15m (les deux autres, que l’on ne peut pas voir, mesure 25 et 28m)

après démoulage ça donne ça!

 

La visite est très instructive. Il y a deux petits films le premier explique la formation des sources et ses propriétés et l’autre qui explique comment sont faits les bas reliefs (du moule à l’encadrement).

Même Princesse AAA a aimé cette visite.

Info pratique:

Contact:

Fontaines Pétrifiantes de Saint Nectaire
Les sources
63710 Saint Nectaire

04 73 88 50 80

site internet: http://fontaines-petrifiantes.fr

Horaires et Tarifs:

Ouverture toute l’année

Eté : De 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h
Hiver : De 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30

Fermeture annuelle du 12 novembre au 21 décembre 2012 inclus.
Fermeture hebdomadaire : Les lundis des mois d’octobre, janvier et mars, hors vacances scolaires.

Tarifs individuels > Adulte : 5.50 €    –    Enfant (de 7 à 15 ans) : 3 €

 

Emi’lit

Publicités

Eglise de Saint Nectaire

Je suis désolée, mais je vais encore vous présenter une église… Nous trouvions assez bête d’aller à Saint Nectaire sans en visiter l’église. Elle se trouve à Saint Nectaire Haut.

C’est une église romane, qui a été construite au XIIème siècle. Elle est classée monument historique depuis 1840. Elle fait partie des cinq églises romanes de Basse Auvergne dites « majeures » avec Notre-Dame-du-Port (Clermont Ferrand),  Saint-Austremoine (Issoire), Notre-Dame d’Orcival (Orcival) et Notre-Dame de Saint Saturnin (Saint Saturnin).

Trêve de bavardages, et place aux photos:

J’ai beaucoup aimé cette église parce qu’elle est (comme Notre-Dame-du-port à Clermont) très lumineuse grâce à sa peinture jaune pâle. Elle paraît ainsi beaucoup moins austère.

J’espère que cette visite vous a plu.

Emi’lit

Saint Nectaire en Majesté

Ce week end, Saint Nectaire s’est retrouvé au XVIIème siècle. En effet, pour la troisième année, Louis XIV est venu dans le magnifique village. Saint Nectaire en Majesté dure trois jours. Outre le lever du roi, les repas du roi (déjeuner et gouter), conseil de guerre et du coucher du roi, il y a plusieurs animations…

Sa Majesté Louis XIV

On a pu ainsi voir la ferme royale (avec ses vaches, ses veaux, ses volailles et même sa taverne à lait):

Lapin Papillon bleu

Il y avait aussi les maîtres artisans du Roy (vannerie, coutellerie, corderie…)

Vannerie

Nous avons aussi pu apprécié la musique des sonneurs de cor de chasse.

Saint Nectaire en Majesté, c’était aussi le village des Sites Remarquables du Goût et le marché gourmand des provinces de France, où l’on pouvait retrouver du piment d’Espelette, le pruneau de Saint Aubin, le Salers, la lentille du Puy, l’olive de Nyons, des vins, des charcuteries et bien sûr le Saint Nectaire.

Au milieu du village du goût, il y avait un barnum afin que l’on puisse manger à l’abri (ce qui nous a bien servit). D’ailleurs c’est a cet endroit que nous avons pu assister au déjeuner du Roi. Toujours à cet endroit, il y avait aussi un atelier pour le enfants animés par la talentueuse Sasu (faudra que je vous parle d’elle un jour, elle fait des choses magnifiques).

Chacun des sites étant un peu loin des autres, des balades en calèches, cabriolets et attelages gratuites étaient mise en place.

Le dimanche, il y avait un vide grenier et le lundi, un vide jardin.

J’ai beaucoup aimé cette petite fête. La plupart des commerçants étaient costumés, il y avait de la musique ce qui mettait bien dans l’ambiance. Malgré la pluie, il y avait beaucoup de monde et c’était vraiment très intéressant. Princesse AAA a attendu tout le long du repas que le Roi Cabert se montre. (Je vous explique pourquoi le roi cabert: pour elle tous les fromages sont du camembert, qu’elle appelle cabert, et ne connaissant pas Louis XIV, elle l’a baptisé le Roi du Fromage, donc le Roi Cabert…). En bons Auvergnats, nous avons mangé des croque monsieur au Saint Nectaire qui étaient vraiment très très bons. Je pense que nous y retournerons l’année prochaine avec grand plaisir!

Emi’lit

 

Confiance en soi et timidité

Un article court ce soir, pour expliquer un peu certaines choses.

J’en ai déjà parlé rapidement (ou pas) par ici, mais je suis très (trop?) timide. Du coup, forcément, je vais difficilement vers les gens, je n’ose pas… Bien sûr, quand je connais les gens, ça va beaucoup mieux et je me « déride »… Mais c’est à ce moment qu’entre en jeu la confiance en soi, enfin dans mon cas, le manque de confiance en soi. Ce qui amène au même problème: je n’ose pas aller vers les gens.

J’ai toujours peur d’embêter les gens en allant leur parler, je n’appelle que très rarement des personnes autre que ma famille (pour la même raison), je n’ose pas aller vers eux, par peur de paraître trop curieuse, trop chiante, trop collante…

C’est assez embêtant, parce que ça peut aussi passer pour du « je m’en fous de toi », les gens pourraient penser que je suis distante, et je dois passer souvent pour une asociale et peut être même pour une mauvaise amie…

Pourtant c’est loin d’être le cas. J’essaye de me soigner, de prendre sur moi et de me dire que les gens peuvent m’apprécier et aimer discuter avec moi… mais j’avoue que ce n’est pas facile tous les jours…

 

Emi’lit

Basilique Notre Dame du Port (Clermont Ferrand)

Aujourd’hui, je vais vous présenter une basilique que j’aime particulièrement. La première fois que je l’ai visitée, c’était avec ma marraine qui n’habitait pas très loin à cette époque là. Quand on monte la rue du port, on ne la voit pas tout de suite.

Cette basilique, de type roman, a été reconstruite au XIème et XIIème siècle. Elle se situe entre la place Delille et la cathédrale, dans le quartier du port. Elle est classé monument historique depuis 1840 et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco au titre de l’inscription des chemins de Saint Jacques de Compostelle en France depuis 1998.

Maintenant, quelques photos (encore une visite imprévue, donc photos prises avec un téléphone, je les changerais lorsque j’y retournerai):

un vitrail

un chapiteau

la crypte

J’aime particulièrement la crypte. Elle est vraiment belle et donne une impression de clandestinité…

 

J’espère que cette balade avec moi dans cette jolie basilique vous a plu…

 

Emi’lit

La santé au Moyen Age

Ce n’est plus un secret: j’aime le Moyen Age! Depuis que je suis toute gamine cette (longue) période de notre Histoire me fascine. C’est donc tout naturellement que je vais chaque année voir l’exposition du Centre d’art roman Georges Duby à Issoire.

Cette année, depuis le 2 mai et jusqu’au 28 octobre, le thème abordé est la santé au Moyen Age. Et autant vous dire que cette exposition est intéressante et enrichissante, mais surtout qu’elle lève beaucoup de clichés. Il serait d’ailleurs bon que les médecins et les hôpitaux se penche un peu sur leurs ancêtres médiévaux…

A cette époque là, la douleur était vraiment prise en compte, on anesthésiait les patients avant de les opérer (localement ou plus rarement en anesthésie générale) et les médecins faisaient tout pour changer les idées de leurs patients afin qu’ils gardent leur joie de vivre (sans laquelle ils ne guériraient pas), et tous les moyens étaient bons: chansons, poèmes, promesses d’une réussite sociale…

Les artisans avaient déjà un système de mutuelle. En effet, ils cotissaient à leur corporation et quand ils tombaient malades, les soins était pris en charge et ils avaient un salaire minimum le temps qu’ils se remettent.

Les hôpitaux étaient tenus par des infirmières (les médecins et chirurgiens ne venaient qu’en consultations), elles n’avaient pas le droit de mal parler aux patients et devaient vraiment pendre en compte leur douleur, leur problèmes… Lorsqu’un patient était guéri, il restait encore 7 jours à l’hôpital pour repartir totalement reposé et fringuant (5 semaines pour les accouchées).

Pour ce soigner, ils utilisaient bien sûr les plantes (même toxique), mais aussi des aliments, des pierres ou certains liquides corporels comme la salive ou l’urine. La médecine humorale cohabite avec la médecine astrologique et même la médecine magique.

Bref, cette exposition est vraiment très intéressante, on y voit quelques scènes reproduites:

Je regrette seulement qu’une grosse (même énorme) partie soit simplement de la lecture sur de grand panneau. De plus la scène ne sont pas vraiment expliquées, ce qui est un peu dommage…

De façon permanente, on peut découvrir une exposition sur l’abbaye Saint Austremoine d’Issoire. Il ne reste aujourd’hui de l’abbaye que l’abbatiale Saint Austremoine, le centre d’art roman est lui bâti sur une partie des vestiges de l’abbaye (il reste une salle capitulaire).

Les enfants ne sont pas oubliés, puisqu’une petite table est mise à leur disposition avec crayons de couleurs et dessins à colorier.

Infos utiles:

Contact:

Centre d’art roman Georges-Duby
Parvis Raoul Ollier
63500 Issoire
04 73 89 56 04
 
Tarif et horaires:
Entrée libre

-de mai à octobre : du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h
-en juillet et août : tous les jours de 10h à 18h30

 

J’essayerais de faire plus de photos la prochaine fois, mais là j’avoue que la visite n’était pas prévue et mon appareil photo était chez moi…

J’espère que cette petite incursion dans la santé au Moyen Age vous a plu.

Emi’lit

A B C Dark Maman

Si vous suivez un peu le blog, vous avez dû voir qu’il y a peu il y a eu un chouette concours pour gagner des lettres en fimo de Dark Maman. Pour ceux qui ne connaissent toujours pas, vous pouvez toujours aller voir par sa boutique, et sa page facebook.

Pourquoi je vous reparle d’elle et de ses créations? Tout simplement parce que j’ai récemment acheté des boucles d’oreilles là-bas et que du coup, je veux vous en parler et vous montrer combien c’est rapide, bien fait et tout et tout…

Il y a peu donc, j’ai fait une demande spéciale à Dark Maman. Je voulais une nouvelle paire de boucles d’oreilles, mais je ne voulais pas une paire ordinaire. Je me suis donc tournée vers elle, et je lui ai demandé si elle pensait pouvoir me faire un parchemin et une plume. Elle a accepté et j’ai eu la joie de recevoir un colis orange hier!

Pourquoi un colis orange? Tout simplement parce que Dark Maman emballe très bien ses créations et ferme le carton avec du scotch orange impossible à enlever (il faut s’armer de ciseaux pour pouvoir ouvrir le colis).

Autant vous dire que quand j’ai ouvert le colis j’étais comme une gamine et j’ai d’ailleurs mis les boucles tout de suite à mes oreilles. Pour le plus grand bonheur de Princesse AAA qui s’amuse à prendre la plume pour signer sur le parchemin. Elle doit sans doute croire que mes oreilles sont extensibles et qu’en tirant dessus elle va arriver à ses fins…

Bref, tout ça pour dire que je suis ravie! Et que je vous recommande vivement cette boutique!

Il est encore temps de commander avant la fête des mères… (jusqu’au 25 mai) et il y a vraiment de jolies choses: photophore, boucles d’oreilles ou parure par exemple.

Pour ce qui est des commandes de lettres et des Box A B C Dark Maman, Dark Maman prend ses vacances en juin, donc il faudra patienter jusqu’à fin juin pour commander… Mais pour les produits en stock sur la boutique, vous pouvez commander jusqu’au 1er juin 🙂

Emi’lit